Organisation du quotidien avec les détenus (à la MAS de Strasbourg)

L’installation d’un « département de Médiation Animale » à la maison d’arrêt de Strasbourg a permis l’accessibilité à cette nouvelle approche : donner des soins aux animaux,  nettoyer leurs cages au sein du local pendant un créneau horaire défini.
Un vétérinaire attitré  s’occupe de la bonne santé des animaux.

Les animaux présents sur place : des cochons d’Inde, des lapins, des hamsters, différents oiseaux, des chinchillas etc…Et la venue extérieure de chiens et de chats.

Chaque personne détenue est référente d’un animal et a donc un créneau d’une heure dans la journée pour venir s’en occuper dans le local et ceci tous les jours…

Les difficultés rencontrées

Idée nouvelle, « révolutionnaire », « une bombe » etc… avec quelques petits désagréments au début!

Les retombées positives

Visite régulière de magistrats, de juges et même du directeur de l’administration pénitentiaire, venu visiter ce petit local, car il a commencé à en entendre parler…à Paris !!

Conclusion

Au regard de ces quelques années passées en milieu carcéral, à côtoyer les personnes détenues, les membres du personnel pénitentiaire, je pense que personne d’entre nous n’est à l’abri de se retrouver de l’autre côté des grilles un jour!!

Et à la question que m’a posée une personne  détenue il y a quelques temps: « Madame, pourquoi avoir choisi la prison ? » je lui ai répondu : « je pourrais très bien être à votre place et ce jour-là, j’aimerais beaucoup que quelqu’un vienne me voir avec un chien au bout de la laisse! »

Il m’a répondu les yeux en larmes : « merci »…