DES ANIMAUX POUR RESTER DES HOMMES
DES ANIMAUX POUR RESTER DES HOMMES

Avant ma première « intervention »à la Maison d'arrêt de Strasbourg, le scepticisme et la crainte de cette « nouvelle approche » se faisaient beaucoup ressentir. En commençant par l’entrée elle-même dans l’établissement où la résistance était bien présente… Puis vint la première séance. L’étonnement remplaça la crainte…

 

En effet, les agents présents sont restés agréablement surpris par le calme et l’attention soutenue (plus de 50 minutes par séance) dont ont fait preuves les jeunes. Ces derniers sont restés attentifs et participatifs pendant toute la séance. Le respect de l’autre (pas d’agressivité et partage sans problème de l’animal) a également été soulevé ainsi que leur patience.

Les jeunes se sont montrés intéressés et veulent revenir.

 

Une première étape est franchie !

 

Pour la deuxième séance, l’arrivé au quartier mineur nous prend plus de temps !!... En effet notre venue avec des animaux dans les couloirs de la prison suscite beaucoup de réactions ! Notre passage attire l’attention de beaucoup de personnes. Le personnel s’approche, vient caresser mon chien, observe les autres animaux, me pose beaucoup de questions sur les races, leurs habitudes de vie, leurs expériences personnelles etc … Ils en parlent entre eux après (« tu connaissais cette race toi » ?)

 

Encore un pas…

L’entrée dans l’établissement se passe de mieux en mieux. Je ne sens plus de résistance, au contraire ! Les agents me demandent comment va Sunny (mon golden) , Lola ( ma furette), etc…

 

Dans les couloirs, certains détenus me disent parfois à quel point cela leur fait du bien de revoir un chien!

Une femme, lors d’une intervention dans « leur quartier » s’est littéralement jetée sur Sunny en l’embrassant et le serrant dans ses bras.

Les larmes aux yeux, elle me dit qu’elle n’avait plus vu, ni touché le sien depuis plus d’un an et qu’elle en souffrait énormément…

Septembre 2009

 

Suite aux résultats obtenus, les interventions en médiation animale s’amplifient, et les objectifs se diversifient. Une étape supplémentaire au projet initial a été franchie en installant un local de « présence animale » au cœur même de l’établissement.

 

En effet, des animaux restent à demeure avec des détenus « référents » qui s’occupent de leurs soins (nourriture, nettoyage des cages etc…). Ainsi, Sultan et Caline les lapins, Schéki et Fraise les cochons d’inde, Benji le chinchilla, Gangster le hamster, Ratatouille le rat, Moustache et Angus les tourterelles bientôt parents ! et Lola la  furette ont élus domicile dans un quartier de la M.A. depuis septembre 2009.

 

Chaque détenu ( 8 personnes à ce jour ) est référent d’un animal et bénéficie d’un créneau d’une heure dans la journée pour venir s’en occuper dans le local chaque jour.

Patricia ARNOUX

Fondatrice de l'association Evi'dence

PROCHAINES DEDICACES

Salons du livre à:

Mittelhausbergen 24 et 25.03.18
Marlenheim 14 et 15.04.18

PENSEZ A VOS CADEAUX

DES ANIMAUX POUR RESTER DES HOMMES

Ce livre, co-écrit avec Sabine ZINCK, également photographe dans cet ouvrage, n'est ni un roman, ni de la poésie, juste un partage de ma passion de l'humain et de l'animal à travers mon action de Médiation Animale en milieu carcéral. Des photos prises pendant notre travail, des moments "volés",un zoom sur ce lien entre deux êtres vivants, presque invisible à première vue mais bien réel.

 

Ce livre vous interresse, il est disponible par simple demande par mail (contact) , sur internet et dans de nombreuses librairies de France. Tous les fonds sont reversés intégralement à l'association afin de financer son action à la maison d'arrêt de Strasbourg. N'hésitez pas à diffuser autour de vous!

MIDI EN FRANCE sur FR3 le 17/12/2013

Merci à toute l'équipe de Midi en France pour votre superbe reportage et votre acceuil chaleureux.

A visionner sans tarder

APPEL A SOUTIEN

ACTUALITES

Association EQUIDESTIN
Une formidable action à découvrir sans plus attendre... http://equidestin.fr/

In)visible

Ce superbe Projet photographique réalisé par Mr Franck Horand donne à voir un lien, des gestes, des regards...

 

"nous ne voyons pas (donc nous n’avons pas connaissance de) ce qui se joue, ce qui se trame, ce qui se lie, derrière les murs." Nous ne voyons la mise en relation de l’homme à l’animal (et inversement), la confiance qui se pose doucement puis s’impose.

 

 

N'hésitez pas à parcourir son site en cliquant sur ce lien

L'association Evi'dence a également été soutenue en 2010 par la formation professionnelle de la Direction Interrégionale des Services Pénitentiaires Est, par la Fondation  Adrienne et Pierre Sommer ainsi que par la Fondation SNCF.

Merci pour leurs contributions dans ce programme...

 

 

" Dans notre existence, rien n'est écrit, mais tout sonne comme une évidence"...

 

" Même pour un petit moment, modestement, l'animal crée du lien"...